PSE

L’ATALTRAB et la Promotion des Saintes Ecritures

L’ATALTRAB existe pour aider chaque communauté linguitique au Tchad à avoir la Parole de Dieu dans un format approprié et dans un contexte linguistique et socio-culturel bien propre. Lorsqu'une communauté linguistique recoit la Parole de Dieu dans sa langue du cœur, ce peuple a besoin de la lire, de mieux la comprendre et la mettre en pratique. Que chaque peuple dise comme Jean Calvin : «Ma messe, la voici! c’est la Bible.» Nous constatons malheureusement que dans certaines communautés ou il existe soit des portions, soit le Nouveau Testament ou la Bible entière est déjà, ces productions sont tout simplement stockés ou abandonnés. Il y a bien de choses qui font obstacle à l’appropriation et à l’utilisation effective des Saintes Écritures en langue local; ce sont entre autres, l’analphabétisme, la mauvaise qualité de traduction, l’attitude négative en vers sa langue, le problème d’orthographe, l’immaturité spirituelle, pour ne citer que ceux-là. Reverand Pasteur Isaac ZOKOUÉ, de dire : «Lire la Bible c’est bien. Lire la Bible et la comprendre, c’est mieux. Mais le meilleur, c’est lire la Bible, la comprendre et l’appliquer dans sa vie et dans son milieu.» C’est pour ce but que l’ATALTRAB travaille pour qu’il y ait impact de la Parole de Dieu dans toutes les sociétés Tchadiennes. Les responsables d’Églises ont bien cette responsabilité de travailler de manière à amener les différents peuples à intègrer leur identité chrétienne à leur identité culturelle afin que l’Évangile s’enracine dans leur vécu et leurs réalités.    

Objectifs de la PSE 

La PSE se fixe comme objectif :

  • Révéler tout ce qui fait obstacle à l’utilisation ou l’appropriation de la Parole de Dieu dans les différentes communautés ; 
  • Équiper les leaders d’églises à mieux communiquer la Parole dans un contexte convenable;
  • Aider les responsables d’églises à utiliser les langues maternelles à tous les niveaux ;
  • Amener les membres d’église à connaître exactement leur identité chrétienne et intégrer leurs réalités linguistiques et socio-culturelles dans la Bonne Nouvelle de Christ.